Environnement Veille

Le basalte, une solution contre les gaz à effet de serre ?

L’enfouissement de CO2 dans les roches basaltiques pourrait constituer l’une des solutions envisagées pour lutter contre le réchauffement climatique. Grâce à des réactions chimiques qui se dérouleraient en l’espace de quelques décennies seulement, le gaz n’aurait plus aucune chance de revenir dans l’atmosphère et serait transformé en calcaire après le contact avec des minéraux tels que le calcium et le magnésium.

À cela s’ajoutent un grand nombre de sites d’enfouissement disponibles et des coûts de transport et d’injection peu élevés. Afin d’étudier plus en détail cette option, le Pacific Northwest National Laboratory (qui dépend du département américain de l’Énergie) a mis en place le deuxième volet d’un projet pilote près de Wallula, dans l’État de Washington. Dans cette ville située sur le plateau basaltique de Columbia, les couches de basalte ciblées se trouvent à une profondeur située entre 826 et 886 mètres, sous des roches imperméables. Le projet prévoit d’y injecter 1 000 tonnes de CO2 à l’aide d’un puits d’une profondeur de 1 253 mètres.

Une fois les injections réalisées, des échantillons seront régulièrement prélevés dans le puits afin d’observer la chimie de l’eau et vérifier grâce à des carottages, au bout de quatorze mois, si des roches carbonées ont été formées. Cette expérience permettra également d’étudier les délais de minéralisation. Si les tests donnent des résultats concluants d’ici un an, les océans seraient sans doute sollicités pour des enfouissements offshores (la croûte océanique étant en effet principalement composée de basalte enfoui).

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine Green Innovation est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales. Océanologues, climatologues, biologistes, géographes ou économistes, tous sont animés par le même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire