Mobilité Veille

Le véhicule autonome promet une économie de 21 milliards d’euros

Selon une étude du cabinet de conseil Expert Market, en France, 23 milliards d’euros sont dépensés à cause des accidents de la route. Cette étude montre que plus de 21 milliards d’euros d’économies pourraient être réalisées en France grâce aux véhicules autonomes.
La technologie des voitures à conduite autonome est en instance de révolutionner l’industrie automobile avec la promesse d’améliorer la sécurité des véhicules et de réduire le nombre d’accidents de la route. L’étude en question a présenté les montants perdus dans les accidents en PIB dans 73 pays et les a comparés à ceux obtenus dans le cas d’une généralisation des véhicules autonomes sur les routes. Avec 1 % du PIB perdu dans la circulation, la France se place 14e dans le top 20 des pays où le véhicule sans conducteur pourrait faire économiser des milliards d’euros.
Alors qu’Expert Market évalue à 23 milliards d’euros le montant perdu actuellement chaque année à cause des accidents de la route, les véhicules autonomes sans conducteur permettraient de réduire d’environ 20,7 milliards d’euros les dépenses liées aux accidents de la route.
En tête de ce top 20 se placent les États-Unis, avec 324 milliards d’euros perdus chaque année dans les accidents de la route, soit le plus large pourcentage de PIB perdu au monde. Si l’ensemble des véhicules aux États-Unis étaient autonomes, le montant du PIB dépensé dans les accidents de la route pourrait alors diminuer de plus de 291 milliards d’euros.

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine Green Innovation est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales. Océanologues, climatologues, biologistes, géographes ou économistes, tous sont animés par le même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.