Mobilité Veille

Un nouveau métro des rues, autonome et sur rails virtuels

Un nouveau type de train, sans rails et sans chauffeur, devrait bientôt voir le jour pour transporter les voyageurs chinois. L’Art (Autonomous Rail Transit) combine les systèmes de transport du bus et du train. À l’instar d’une rame de métro, mais qui naviguerait dans les rues, l’Art utilise des capteurs qui détectent les dimensions de la route. Il est par ailleurs guidé par la technologie de conduite autonome développée par le fabricant de rails chinois CRRC Zhuzhou Locomotive et qui permet au véhicule de suivre la route sans avoir besoin de rails physiques. Et, au lieu d’avoir des roues en métal comme un train classique, l’Art dispose de roues en caoutchouc fixées sur une structure en plastique elle-même reliée spécifiquement à la technologie de guidage.
Ses créateurs affirment que l’Art permettra de générer des économies substantielles par rapport à une rame de métro classique, qui coûte entre 400 et 700 millions de yuans (50 à 90 millions d’euros) par kilomètre bâti, contre 15 millions de yuans (2 millions d’euros).
Haut de 3,4 m et long de 32 m pour la version à trois rames, l’Art pourra accueillir jusqu’à 307 passagers. Avec une vitesse maximale de 70 km/h, il sera en mesure de parcourir 25 km après seulement 10 minutes de charge. Travaillant sur le projet depuis 2013, les ingénieurs de CRRC prévoient son lancement courant 2018.

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine Green Innovation est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales. Océanologues, climatologues, biologistes, géographes ou économistes, tous sont animés par le même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.